VANT

Ce qui fait bouger ton bras au dessin ce n’est pas ta volonté, mais le vent et la branche.
Ce par quoi passe le sentiment de ta présence, ailleurs qu’en toi, dans le passage du vent dans le lieu, et la rencontre de ce passage avec le lieu (le fait qu’il s’y inscrive).
Ta présence redouble ton être sans qu’il soit même possible que les deux se reconnaissent ou se rencontrent sans témoin.
La trace de cette rencontre si elle existe restera une énigme de pure création.