RIVE

Creuset, de contact intime avec le temps, l’angoisse, le soir, la petite métaphysique dans la douleur, le plaisir comme couleur vive, …
Je créais sans cesse et elle, me surplombant à peine de quelques mots, me rattrapait toujours quand je commençais à glisser dans les trappes. Cela est sous-jacent à toute forme de création plus élaborée, post création reposant au fond sur les embranchements de cette métaphysique intime. A partir du moment où on crée depuis l’intime de son corps (pas nécessairement son propre corps), assez aisé d’y faire couler de l’eau dans la place de Tirana, sa semence  dans son corps a elle, … Pas plus difficile de faire naître le projet d’une colline d’un rêve agité ; compter sur son corps d’une autre façon pour entrer en lien avec un corps social et comprendre les liens intimes qu’il tisse avec son histoire ; faire jaillir des traits et des réseaux vers les espaces vastes du langage depuis des asters intimes, intenses, des passages sans médiation ou transition de l’infime à l’immense ; construire dans ces proportions des rapports d’échelles architecturaux ou comprendre un territoire urbain comme on sent une parcelle de son corps.