MAET

Il existe des périodes qui vous transforment et vous dévastent, et ont l’air de l’intérieur incommensurables, et pourtant durent trois ans.
Avoir un enfant et passer les premières années avec lui, une passion ou un long affolement amoureux, …

Un architecte, s’il en existe, doit savoir, dans un espace limité, mesurable, créer des lieux qui ont cette vertu d’être des tout, des infinis ou incommensurables, être les lieux des ces temps paradoxaux, métaphysiques.

À ce titre, un architecte me semble devoir, nécessairement être métaphysicien. Concepteur d’espaces métaphysiques, c’est à dire tout simplement de lieux.

Un génome du temps pourrait s’appeler : Une architecture du temps“.
Faire dessiner le temps, lui en fournir les outils : génomique ou architecture.

Le réel est le lieu dans lequel il n’y a pas eu besoin de l’homme pour aboutir à cette synthèse : un processus construit et architecturé qui donne au temps la possibilité de dessiner à l’échelle ou dans un cadre accessible à l’entendement humain.